<- Accueil

Arrivée à Alger du ministre russe des Affaires étrangères

Le ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, Serguei Lavrov, est arrivé lundi à Alger, pour une visite de travail, à l'invitation du ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra.

Le chef de la diplomatie russe a été accueilli à son arrivée à l'aéroport international Houari Boumediene par M. Lamamra.

Le partenariat stratégique qui lie l'Algérie à la Russie en vertu de la déclaration signée, en avril 2001, par les Chefs d'Etat des deux pays, fera l'objet d'"un examen approfondi" par les deux ministres lors de cette visite.

Il sera également question de l'évaluation de la coopération bilatérale dans les domaines économique, technique, scientifique et culturel, à la lumière de la tenue, à Moscou en juillet 2015, de la 7ème session de la Commission mixte algéro-russe.

Les deux parties se pencheront, notamment, sur les questions de l'actualité régionale et internationale dont la situation en Libye et en Syrie ainsi que la lutte contre le terrorisme et l'évolution du marché pétrolier international.

Lundi, 29 Février 2016

APS.DZ

M. Lamamra s'entretient avec son homologue russe

Le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, s'est entretenu lundi à Alger avec son homologue russe, Serguei Lavrov.

L'entretien, qui s'est déroulé au siège du ministère, s'est élargi par la suite aux membres des deux délégations.

Avant l'entretien, Lavrov a procédé à l'implantation d'un arbuste au siège du ministère, en signe de l'amitié algéro-russe.

Le chef de la diplomatie russe est arrivé peu auparavant à Alger pour une visite de travail à l'invitation de M. Lamamra.

"Le partenariat stratégique qui lie l'Algérie à la Russie en vertu de la déclaration signée, en avril 2001, par les Chefs d'Etat des deux pays, fera l'objet d'un examen approfondi par les deux ministres" lors de cette visite, avait précisé un communiqué du ministère.

Au cours de cette visite, "il sera procédé, à cet égard, à une évaluation de la coopération bilatérale dans les domaines économique, technique, scientifique et culturel, à la lumière de la tenue, à Moscou en juillet 2015, de la 7ème session de la Commission mixte algéro-russe".

Les questions de l'actualité régionale et internationale notamment la situation en Libye et en Syrie ainsi que "la lutte contre le terrorisme et l'évolution du marché pétrolier international seront également au menu des discussions algéro-russes".

Lundi, 29 Février 2016

APS.DZ

Algérie-Russie: "Nous aurons beaucoup de dossiers à traiter" (Lavrov)

Le ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, Serguei Lavrov, a indiqué lundi à Alger, que "nous aurons beaucoup de dossiers à traiter" concernant les relations bilatérales et les questions régionales.

"Nous aurons beaucoup de dossiers à traiter, entre autres, les relations bilatérales et les questions régionales notamment la situation aux frontières algériennes et ailleurs", a déclaré M. Lavrov dans une brève déclaration à la presse à son arrivée à l'aéroport international Houari Boumediene.

M. Lavrov a également souligné que cette visite, la quatrième qu'il effectue en Algérie, constitue une opportunité pour discuter des relations bilatérales qu'il a qualifiées de "très bonnes", et qui ont connu, selon lui, "une impulsion après la visite de M. Lamamra à Moscou".

Le chef de la diplomatie russe a entamé une visite de travail en Algérie à l'invitation du ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra.

"Le partenariat stratégique qui lie l'Algérie à la Russie en vertu de la déclaration signée, en avril 2001, par les Chefs d'Etat des deux pays, fera l'objet d'un examen approfondi par les deux ministres" lors de cette visite, avait précisé un communiqué du ministère.

Au cours de cette visite, "il sera procédé, à cet égard, à une évaluation de la coopération bilatérale dans les domaines économique, technique, scientifique et culturel, à la lumière de la tenue, à Moscou en juillet 2015, de la 7ème session de la Commission mixte algéro-russe".

Les questions de l'actualité régionale et internationale notamment la situation en Libye et en Syrie ainsi que "la lutte contre le terrorisme et l'évolution du marché pétrolier international seront également au menu des discussions algéro-russes".

Lundi, 29 Février 2016

APS.DZ

L'Algérie et la Russie ont de "belles perspectives" quant à l'avenir de leur coopération économique et commerciale, a indiqué lundi à Alger, le ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, Serguei Lavrov.

"Nous avons déjà pu constater que nous avons de belles perspectives quant à notre coopération économique et commerciale et nous devons intensifier les travaux de la commission intergouvernementale sur la coopération économique et commerciale", a déclaré M. Lavrov au terme de ses entretiens avec le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra.

Rappelant que les deux pays disposaient déjà d'une commission bilatérale sur la coopération militaire et technique M. Lavrov a indiqué que tout récemment les entrepreneurs algériens sont allés à Moscou pour explorer les possibilités de coopération entre les entreprises russes et algériennes.

Pour le chef de la diplomatie russe, l'objectif principal de sa visite consistait à "nous entendre surtout sur l'ensemble des mesures concrètes permettant de mettre en oeuvre la déclaration de partenariat stratégique qui a été signée en 2001 entre la Russie et l'Algérie, à l'occasion de la visite du président de la République, Abdelaziz Bouteflika".

"Nous accordons une attention particulière aujourd'hui à la mise en oeuvre de notre partenariat stratégique, notamment la création des conditions favorables à notre partenariat stratégique, étant donné les problèmes qui existent dans les régions du Proche-Orient aujourd'hui", a-t-il souligné.

M. Lavrov a indiqué avoir "beaucoup apprécié" les efforts qui sont déployés par l'Algérie pour résoudre les crises en Libye et au Mali et, de manière globale, dans la région du Sahel, affirmant que "nos analyses et nos approches dans la résolution de ces problèmes sont proches ou convergents".

M. Lavrov a soutenu, dans ce sillage, que les deux pays sont d'accord pour que le règlement de toute crise internationale s'appuie "sur les normes du droit international, la Charte des Nations Unies", mais également "le respect de la souveraineté et l'intégrité territoriale de tous les Etats et éviter qu'il y ait toute influence sur leur politique intérieure".

Il a affirmé que son pays était reconnaissant envers "nos amis Algériens" pour le soutien qu'ils "ont apporté" au groupe international d'appui à la Syrie, coprésidé par la Russie et les Etats Unis".

Les arrangement au sein de ce groupe, approuvés par le Conseil de sécurité de l'ONU visent "à alléger et à améliorer la situation humanitaire en Syrie, à mettre un terme aux violences et ce, avec le consentement de toutes les parties prenantes en passant par un processus inclusif qui vise à mettre en oeuvre les résolutions 22 et 54 du Conseil de sécurité de l'ONU", a-t-il ajouté.

M. Lavrov a indiqué, en outre, qu'une "vision unanime" s'est dégagée de cette réunion, soulignant la nécessité d'"accélérer le travail" en vue de résoudre le "problème palestinien", en mettant en ouvre "toutes les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de l'ONU et de tous les autres engagements internationaux contractés par l'ensemble des parties sur ce problème".

"Je suis persuadé qu'après ces négociations à Alger, nous allons pouvoir coordonner, de façon plus étroite, nos actions sur la scène internationale", a-t-il soutenu.

Interrogé sur le marché pétrolier et gazier, M. Lavrov a souligné qu'il y avait "trop de facteurs qui ont une influence sur le marché énergétique et que tous les responsables de ce secteur dans leur pays respectifs doivent en tenir compte, qu'ils soient membres de l'Opep ou non".

"Notre ministère de l'Energie a déjà instauré un dialogue entre le pays membres de l'Opep et les pays non membres", a-t-il rappelé, précisant que ce dialogue "va se poursuivre (...) pour la recherche d'un équilibre d'intérêts entre les pays exportateurs et les pays importateurs".

S'agissant du gaz, M. Lavrov a indiqué que l'Algérie et la Russie "coopèrent" dans ce domaine, ainsi qu'avec d' autres pays qui font partie du forum des pays exportateurs du gaz, un forum "extrêmement utile".

Lundi, 29 Février 2016

APS.DZ

Le président Bouteflika reçoit le ministre russe des Affaires étrangères

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a reçu, lundi à Alger, le ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, Serguei Lavrov, en visite de travail en Algérie.

L'audience s'est déroulée en présence du ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Ramtane Lamamra, et du ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel.

Lundi, 29 Février 2016

APS.DZ

Les relations algéro-russes sont "positives" et appelées à être "renforcées et approfondies" (Lamamra)

Le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Ramtane Lamamra a qualifié lundi à Alger les relations algéro-russes de "positives", affirmant qu'elles sont "appelées à être renforcées et approfondies".

Dans une déclaration à la presse à l'issue de ses entretiens avec son homologue russe Serguei Lavrov, M. Lamamra a affirmé avoir évoqué avec ce dernier l'état des relations bilatérales qu'il a qualifiées de "positives", soulignant qu'elles "sont appelées à être renforcées et approfondies".

Il a précisé que la visite de Lavrov en Algérie "est la quatrième du genre et intervient au bon moment en vue de renforcer la coopération bilatérale", en la dotant "des différents supports du partenariat stratégique que les chefs d'Etat des deux pays souhaitent voir se concrétiser".

Les deux pays, a ajouté M. Lamamra, "ont franchi des pas importants dans l'établissement d'un partenariat stratégique dans divers domaines".

Il a souligné à ce propos la nécessité "d'élargir ce partenariat en tenant compte des exigences de l'économie algérienne et des capacités économiques de la Russie".

Le chef de la diplomatie algérienne a par ailleurs indiqué que cette rencontre a permis d'"évoquer certaines questions internationales qu'il s'agisse des questions dans lesquelles l'Algérie joue un rôle essentiel pour trouver des solutions pacifiques et politiques ou celles dans lesquelles la Russie oeuvre, en sa qualité de membre permanent au conseil de sécurité à assurer le climat politique adéquat pour le règlement des conflits".

Il a fait savoir dans ce contexte avoir évoqué "plusieurs questions" en prévision des rencontres programmées lors de cette visite, portant notamment sur "les développements de la situation au Sahara occidental, en Libye, au Mali, au Sahel, en Syrie, en Irak, en Palestine et au Yémen outre la question du terrorisme international et autres questions d'intérêt commun".

A une question sur la coopération algéro-russe et algéro-européenne pour le règlement des conflits notamment dans la région du Sahel et en Afrique du Nord, M. Lamamra a précisé que le référent essentiel dans le règlement des conflits est le droit international, rappelant que l'Algérie rejette l'ingérence dans les affaires internes des pays et privilégie les solutions politiques, en établissant des consensus pour satisfaire les attentes des peuples des Etats concernés d'une part, et isoler le phénomène du terrorisme et les autres groupes criminels d'autre part.

"Nous entretenons un dialogue avec l'Union européenne et oeuvrons dans le même sens avec nos amis russes à trouver des solutions justes aux différents conflits", a soutenu M. Lamamra.

Le ministre russe des Affaires étrangères Serguei Lavrov est arrivé lundi à Alger pour une visite de travail à l'invitation de M. Lamamra.

Lundi, 29 Février 2016

APS.DZ

Résolution des crises et lutte antiterroriste: l'Algérie et la Russie pour l'intensification de leur coopération

L'Algérie et la Russie ont convenu, lundi, d'intensifier l'échange d'informations en vue d'un règlement pacifique des crises qui secouent certains pays arabes et de renforcer leur coopération en matière de lutte contre le terrorisme et l'extrémisme.

"Nous avons convenu avec le président Bouteflika d’intensifier notre dialogue via des canaux d’informations confidentiels en ce qui concerne la situation en Afrique du Nord et au Proche-Orient", a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères, Serguei Lavrov, à l'issue de l'audience que lui a accordée le président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

"Il a été très précieux pour nous d’entendre les évaluations du Président Bouteflika et les membres de son gouvernement sur la situation en Libye, pays qui souffre d’une crise très profonde", a-t-il souligné, affirmant que cette situation est la conséquence d'une "opération illégitime perpétrée par l’OTAN".

M. Lavrov a relevé également que "les conséquences de la situation en Libye se font ressentir un peu partout, notamment dans la région du Sahel où il y a un risque réel de déstabilisation dû essentiellement au trafic d’armes en provenance de ce pays".

"Notre position commune consiste à rebâtir la Libye sur la base d’un dialogue national inclusif avec la participation de toutes les forces politiques et militaires présentes dans ce pays", a-t-il affirmé.

Le chef de la diplomatie russe a indiqué, d'autre part, avoir évoqué la situation au Proche-Orient avec le Président Bouteflika qui, a-t-il dit, "a entièrement soutenu la politique développée par la Russie pour constituer un front uni de lutte contre le terrorisme selon l’initiative lancée par le président Vladimir Poutine à l’Assemblée générale de l’ONU en septembre dernier".

"Le président Bouteflika a également soutenu la politique de la Russie visant le règlement de la situation en Syrie, notamment en ce qui concerne les activités du groupe international d’appui à la Syrie, coprésidé par la Russie et les Etats Unis", a-t-il ajouté.

M. Lavrov a appelé, à cette occasion, à "la mise en oeuvre intégrale des décisions prises par le groupe international d’appui à la Syrie sans aucune condition".

"Nous avons été unanimes en ce qui concerne la lutte contre le terrorisme, l’extrémisme et les violences commises en Syrie, Libye, Irak et au Yémen", a-t-il affirmé.

S’agissant des relations entre l'Algérie et la Russie, M. Lavrov a indiqué que les deux pays ont exprimé leur "attachement" à la déclaration de partenariat stratégique conclu en 2001 à l’occasion de la visite du président Bouteflika à Moscou.

"Nous avons défini des plans et des projets concrets dans le domaine de la coopération commerciale, économique et militaro-technique et également proposé des formes concrètes de coopération entre les ministères et les milieux d’affaires des deux pays", a-t-il relevé.

M. Lavrov a indiqué qu'une "attention particulière" a été accordée à la coopération énergétique, ajoutant que "des liens durables existent entre les sociétés russes et l’entreprise algérienne Sonatrach".

"Le président Bouteflika a exprimé l’intérêt du gouvernement algérien à coopérer avec la Russie au sein du Forum des pays exportateurs du gaz et d’avoir une relation régulière bilatérale sur l’évolution de la situation des marchés des hydrocarbures", a-t-il indiqué.

"Je suis persuadé que les résultats de cette visite en Algérie permettront de raffermir davantage le partenariat stratégique existant entre la Russie et l’Algérie", a-t-il conclu.

Mardi, 01 Mars 2016

APS.DZ

La visite de Lavrov à Alger traduit la volonté de la Russie de consolider ses relations avec l'Algérie

La visite effectuée lundi à Alger par le ministre russe des Affaires étrangères, Serguei Lavrov, vient témoigner de la volonté de son pays de consolider ses relations avec l'Algérie, sur la base du partenariat stratégique liant les deux pays depuis 2001.

A l'issue de ses entretiens avec le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, le chef de la diplomatie russe a, ainsi, fait part de l'"attachement" de son pays et de l'Algérie à la déclaration de ce partenariat stratégique.

"Nous avons défini des plans et des projets concrets dans le domaine de la coopération commerciale, économique et militaro-technique, et proposé des formes concrètes de coopération entre les ministères et les milieux d'affaires des deux pays", a-t-il précisé.

M. Lavrov a assuré, au sortir de sa rencontre avec le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, que l'Algérie et la Russie avaient de "belles perspectives" quant à l'avenir de leur coopération dans le différents domaines, appelant à "intensifier" les travaux de la commission intergouvernementale sur la coopération bilatérale.

Il a précisé que l'objectif principal de sa visite consistait à s'entendre "sur l'ensemble des mesures concrètes permettant de mettre en oeuvre la déclaration de partenariat stratégique qui a été signée en 2001 entre la Russie et l'Algérie, à l'occasion de la visite du président de la République, Abdelaziz Bouteflika à Moscou".

M. Lavrov a indiqué, en outre, que son pays accordait une attention "particulière" à la mise en £uvre de ce partenariat stratégique, en particulier, a-t-il dit, "la création des conditions favorables à notre partenariat stratégique, au vu des problèmes qui existent dans la région du Proche-Orient".

Depuis 2001, les relations historiques qu'entretiennent Alger et Moscou ont connu une dynamique qui leur a permis de se renforcer davantage et se consolider à travers les différents domaines de coopération.

Cette dynamique a été marquée, notamment, par les échanges de visites de haut niveau de part et d'autre, rehaussées par celles effectuées par le président Bouteflika en Russie en 2001 et 2008, et celles des présidents Vladimir Poutine et Dmitri Medvedev, respectivement en 2006 et 2010, outre les visites au niveau ministériel et institutionnel.

Les deux pays ont, à différentes occasions, exprimé leur volonté d'aller de l'avant dans leurs relations et leur coopération, qui va du domaine politique à celui de l'économie, du commerce et de la culture.

Au plan international, M. Lavrov a affirmé avoir "beaucoup apprécié" les efforts déployés par l'Algérie pour résoudre les crises en Libye et au Mali et, de manière globale, dans la région du Sahel, relevant que les "analyses" et les "approches" algériennes et russes dans la résolution de ces problèmes sont "proches ou convergents".

Le chef de la diplomatie russe a soutenu, également, que les deux pays étaient d'accord pour que le règlement de toute crise internationale s'appuyait "sur les normes du droit international, la Charte des Nations Unies", et "le respect de la souveraineté et l'intégrité territoriale de tous les Etats et éviter qu'il y ait toute influence sur leur politique intérieure".

M. Lavrov a fait part, dans le même cadre, de la reconnaissance de son pays envers "nos amis Algériens", a-t-il dit, pour le soutien qu'ils "ont apporté" au groupe international d'appui à la Syrie, coprésidé par son pays et les Etats Unis.

Il s'est dit "persuadé" qu'Alger et Moscou allaient coordonner "de façon plus étroite", leurs actions sur la scène internationale".

Parmi les principaux accords signés entre l'Algérie et la Russie figurent, notamment la Déclaration de partenariat stratégique, le protocole sur les consultations politiques entre les ministères des Affaires étrangères, l'accord sur les relations économiques, commerciales, financières et sur le traitement de la dette, l'accord de coopération dans les domaines de la culture, de la science, de l'éducation, du sport, du tourisme et des archives,

Il s'agit, également, de la convention sur la non double imposition à l'égard des impôts sur les revenus et les biens, l'accord relatif aux services aériens, le mémorandum de coopération entre le ministère des Situations d’Urgences de la Fédération de Russie et le ministère de l’Intérieur, le protocole de coopération entre les Chambres de Commerce et d'Industrie des deux pays, l'accord de création d'un conseil d'affaires algéro-russe.

Mardi, 01 Mars 2016

APS.DZ

RUS FRA

Аккаунт МИД РФ в Твиттере@AmbRus_Algerie

Аккаунт МИД РФ в Твиттере@MID_RF            

Аккаунт МИД РФ в youtube Канал МИД РФ

7, Chemin du Prince d'Annam, El-Biar, Alger, Algerie. Téléphone: +213(0)23-37-68-65; +213(0)23-37-68-90;
Fax: +213(0)23-37-68-67; E-mail: ambrussie@yandex.ru